le paradoxe Gabriel Jesus, dont l’absence inquiète les Gunners

Quelle est la prochaine après cette annonce

« Il a les opportunités, il est toujours là. Il donne beaucoup à l’équipe. » Par ces quelques mots, Mikel Arteta a parfaitement résumé, après le match nul entre Southampton et Arsenal (1-1, le 23 octobre), la situation de Gabriel Jesus (25 ans) avec les Gunners. Recrue phare du mercato estival 2022 du côté de l’Emirates Stadium, l’ancien attaquant de Manchester City, arrivé en échange de 52,2 millions d’euros, n’a pas tardé à épater les supporters du club de la capitale anglaise à conquérir. Très rapide, son sursaut d’énergie, sa mentalité de guerrier, sa qualité technique soyeuse et sa capacité à débloquer les situations, ont satisfait les Gunners.

Gardien incontesté à la pointe du 4-2-3-1 offensif de Mikel Arteta, l’international brésilien (56 matchs, 19 buts) n’est pas étranger aux débuts fulgurants d’Arsenal, qui trône en tête de la Premier League avec 5 points d’avance sur le Cityzens dans la trêve imposée par la Coupe du monde 2022. lui aura été fatal (blessure au genou contre le Cameroun, absence de 3 mois évoquée). En tout cas, l’entraîneur de l’Auriverde ne s’est pas trompé sur la situation particulière de Gabi Jesus dans le Royaume de Sa Majesté.

Lire Aussi :  Volley-ball : Toulouse à l'Arena, le dernier défi de Narbonne en 2022

Lire
CdM 2022, Brésil : le but de Richarlison nommé plus belle performance de la compétition

Une période de disette personnelle supprimée par son influence collective

Sur le papier, le bilan de Gabriel Jesus n’a pas à rougir (5 buts et 6 passes décisives en 14 matches de championnat). Mais l’ancien des Sky Blues, après des débuts brillants, reste sur une séquence de 10 matches sans marquer toutes compétitions confondues (6 en Premier League, 3 en Ligue Europa et 1 en Coupe de la Ligue). Il faut remonter au derby du nord de Londres face à Tottenham (3-1, le 1er octobre) pour retrouver les traces de la dernière fois où Jésus a secoué les filets.

Quelle est la prochaine après cette annonce

Sauf qu’en regardant de près les performances d’Arsenal, il est difficile de critiquer le Brésilien tant il a un impact positif sur le jeu de sa nation. Collectivement, les mouvements, les efforts et les différences de Jésus sont du pain béni pour ses coéquipiers. Il doit par exemple être crédité de 3 passes décisives en championnat (1 contre Liverpool et 2 contre Nottingham Forest) durant cette période de disette. En passant, on se rend compte que GJ9, par exemple, a été directement impliqué dans deux des trois derniers buts d’Arsenal et qu’il a donc été décisif, même si les statistiques disent le contraire.

Lire Aussi :  Ronaldo, Rabiot, Joao Felix, Moukoko, Amrabat... Les 8 infos mercato de vendredi

Gabriel Jesus est décisif malgré tout et manquera sûrement aux Gunners

Contre Chelsea, c’est lui qui tire le corner et ramène le seul but du match signé Gabriel à Stamford Bridge (1-0). Lors de la victoire à Wolverhampton (2-0) juste avant la pause, son amour du dépassement Fabio Vieira, passeur décisif pour Martin Ødegaard, a percé la défense des Wolves et a clairement fait la différence, pour que les Gunners puissent débloquer la rencontre. Alors oui, on peut certainement lui reprocher son manque de précision devant le but, puisqu’il s’est présenté malgré tout plusieurs occasions franches durant cette période. Il ne faut pas oublier qu’il a aussi été malchanceux, par exemple sur la barre du stade Molineux.

Des faits qui s’expliquent en partie par son importante émission d’énergie sur le rectangle vert au détriment de sa clarté devant le but. Si quelques critiques pleuvent sur Gabriel Jesus, n’oublions pas qu’il n’a jamais vraiment été un finisseur pur et dur, et qu’il n’a pas fait fi de sa réputation d’impitoyable face aux cages adverses. Qu’importe, Mikel Arteta et les Gunners ne s’inquiètent pas pour lui. Ils savent aussi très bien que sans Gabriel Jesus, si influent dans le jeu et qui a transformé le visage d’Arsenal, ils ne seraient probablement pas là à ce stade de la saison 2022-2023. Sa longue absence pourrait se faire durement sentir dans les semaines à venir, comme s’il allait illustrer un peu plus comment le Brésilien s’est pris à Arsenal.

Pub. le

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button