Femme de 96 ans agressée chez elle à Toulouse : ce que l’on sait de l’enquête ouverte pour viol

important
Un homme de 34 ans a été interpellé ce samedi matin 19 novembre par la BAC de Toulouse. Il est soupçonné d’avoir battu une femme de 96 ans à son domicile près de la gare.

“J’ai entendu un petit bruit, comme un oiseau. C’était un bruit étrange. Puis il y a eu un remue-ménage et j’ai entendu la dame dire ‘Au secours’. J’ai quitté la maison moi-même.” Rémi est le voisin d’une femme de 96 ans au sujet de laquelle une information judiciaire a été ouverte. Il dit avoir été violé par un intrus vers 7 heures ce samedi matin dans le secteur de la gare Matabiau.

“On l’a entendu chez moi vers 7 heures de l’après-midi, raconte le témoin, comme je le fais toujours, j’ai ouvert la fenêtre pour voir qui c’était, c’était un homme, quand il m’a vu il m’a dit d’une voix douce voix que c’était lui. Je suis désolé qu’il ait fait une erreur.”

Lire Aussi :  Le foot en marchant rassemble de plus en plus d'adeptes en Charente-Maritime

Tôt ce samedi matin, il faisait encore noir rue des Jumeaux, derrière la rue principale. “Je me souviens juste de son visage.” Après avoir sonné la cloche de ce premier étage, l’homme appelle le médecin qui attend son infirmière. Il l’ouvre. Que s’est-il passé ensuite ? Vingt minutes plus tard, l’infirmière annonce son quart de travail et ouvre. L’homme sort de sa cachette dans les escaliers de l’immeuble. C’est alors que la dame appelle “au secours”. “Il avait l’air traumatisé et n’était pas sûr de ce qui se passait.”

Lire Aussi :  Une députée Renaissance critiquée pour ses propos sur les "mères qui choisissent" d'être AESH

Envoyé à l’hôpital pour des tests

Le suspect a couru, étouffant l’infirmière. La victime raconte qu’elle a été agressée par cet homme qui l’aurait violée. La police est prévenue immédiatement.
Un signalement suspect est lancé sur les ondes pour le retrouver au plus vite. Une recherche a été lancée. Et l’équipage de la brigade anticriminalité parvient à mettre la main sur un suspect qui correspond à la description.

L’homme de 34 ans est conduit au commissariat central pour y être entendu dans le cadre de sa garde à vue et pour raconter ce qui s’est passé au domicile de la femme de 96 ans alors qu’elle se trouvait en une maison fermée.

Lire Aussi :  1,12 million de manifestants dans la rue pour la première journée de mobilisation

En revanche, la dame est conduite à l’hôpital de Rangueil pour y être examinée. Ses jours ne sont pas en danger. Petite et très maigre, cette femme a du mal à marcher et utilise une béquille. Il ne sort jamais de chez lui. “De temps en temps, il sort dans la cour.”

Sa fille, qui vit à Toulouse, prend soin de lui. Il regrette la faiblesse de sa mère. “Il s’ouvre très facilement. Il y a deux semaines, nous avons trouvé quelqu’un qui prenait son petit-déjeuner chez lui”, se plaint-il. Les policiers qui étaient de garde poursuivent leur enquête pour viol aggravé.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button